Totalement autodidacte, j’ai abandonné, il y a fort longtemps, une maitrise de Lettres Modernes pour devenir graphiste. C’était le grand âge du développement de la PAO. Je me suis formée aussi bien aux aspects techniques et numériques que pratiques et esthétiques d’un métier, dont je découvrais tout. 

De 2000 à 2004, j’ai décroché mon premier job : la réalisation de la communication d’un yacht fluvial qui est encore aujourd’hui sur la Seine. J’ai ensuite intégré une agence de communication pendant un an, puis me suis lancée en freelance

De 2004 à 2020, j’ai dirigé mon propre studio graphique, d’abord seule puis en binôme

En parallèle et de façon continue, j’ai développé des projets personnels artistiques, Oniropolis en Géodésie, This is the Mercy, Une Aube après l’Autre… J’ai découvert la matière papier et une manière originale de le mettre en volume, et j’ai commencé à l’explorer, notamment en réalisant des maquettes pour créer des documents de communication, puis en développant mon propre langage.

“PLANETARIUM” , Collection origami. 30 x 30 x 40 cm, papier, colle, acier (création Stephan Poirier), 2021, Collection particulière

En 2016, un drame personnel a bouleversé ma vie. J’ai tenu mon studio mais le cœur y était moins. J’ai commencé à éprouver une grosse fatigue du travail sur l’ordinateur, et globalement une perte de sens. j’avais, de plus en plus fort, le désir de travailler de mes mains, de revenir aux gestes, de faire simple, de faire beau.

En 2020, la pandémie s’est propagée sur le monde et j’ai décidé de me consacrer entièrement à mon travail d’artisane. 

Curieuse de nature, j’ai tâtonné dans mon projet. Je me suis concentrée sur ma série de bas-relief en papier Les Archipels et me suis mise à explorer autour… Souhaitant approfondir mon travail de la matière, j’ai compilé mes connaissances dans un eBook (gratuit et que vous pouvez télécharger ici) l’Odyssée des Arts du papier.

Plus j’expérimente et plus je me vois comme une exploratrice, une aventurière (modeste). Tour à tour, géographe, astronome, géologue, cartographe, archéologue, zoologue, je découvre les traces d’une civilisation de papier qui constitue mon univers et l’objet de toutes mes attentions. 

Après avoir travaillé des années derrière un ordinateur, je peux désormais pratiquer un art de la lenteur, de la matière et du geste qui m’emmène aussi loin que possible dans mon imaginaire, en donnant naissance à des objets hybrides, des pièces uniques, décoratives ou utilitaires

“KRAKEN” – Collection Jarres, marqueterie de papier et carton sur verre. 40 x 40 x 50 cm, papier, carton, colle, peinture. 2022

Inscrivez-vous à la Lettre de l'atelier

Arts du papier, actualités, inspirations, projets, miscellanées...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *