Expédition Phalaina

Je vous ai promis l’aventure… Depuis mes premiers articles sur ce journal de bord (Le port, Pourquoi les Archipels s’appellent les Archipels) mon projet s’est dessiné… Ce projet qui flottait dans l’air… Depuis des années… Et surtout depuis des mois… a soudain trouvé le vent du large… Une expédition…

Naissance d’une expédition

Plougasnou, village bretonnant des Côtes d’Armor – Janvier 2021. 
Invitée dans une maison magnifique, dont la baie vitrée ouvre sur les champs et la mer, je commençe à travailler sur mon site Internet. On me trouve le soir, au même endroit où on m’a laissée le matin, les yeux rivés à mon écran et la tête bouillonnante.

Depuis et durant des mois, je vais de bulles en bulles. Elles se sont mises à flotter autour de moi, comme des îles flottantes dans une mer de papier.

La mer… Le papier… Le voyage… L’exploration… Les Archipels… Qu’est-ce que je devais faire de tout ça ? 
De brouillons en échecs, s’est dessiné un désir : Me rapprocher de la mer, renouer avec elle, sentir de nouveau toutes les sensations folles qu’elle fait naître et vivre une aventure.

Mais comment faire quand on sculpte le papier dans une pratique qui ne supporte pas le roulis ?
Comment faire quand on est si bien chez soi (et par ailleurs inopinément confinée) ? 
Comment mener mon Odyssée ?
En lisant “Chez soi” de Mona Chollet, je me demande si cela ne doit pas être d’abord une Odyssée domestique…

Ici et maintenant

Je ne peux commencer que de là où je suis… Et d’ailleurs n’ai-je pas déjà emmené l’océan chez moi ?
N’est-ce pas lui qui envahit mes murs ?
Ces Archipels, de quel pays me parlent-ils ?

Petit à petit, toutes les bulles remontent à la surface comme la respiration d’une baleine.
Quel territoire me reste-t-il à découvrir sinon celui de mon imagination ? Et de quoi est-elle faite ?

Petit à petit, relisant mon travail, triant, rangeant, jetant, je découvre des pépites, les traces d’un trésor disparu. Mais où les avais-je trouvées ?
J’ai repensé à toutes ces expéditions qui m’ont passionnée ; L’expédition Citroën “la croisière jaune” , L’odyssée de l’Endurance , l’Expédition La Pérouse, l’Expédition Clipperton
À ces projets que j’avais menés ; This is the Mercy, Oniropolis en Géodésie, dont j’ai déjà parlé.
À ces aventuriers, fous, vaillants, réels ou fictifs qui, depuis l’enfance, me passionnent…
Aux navigateurs, aux naufragés…
Aux voyages que j’ai eu la chance de faire…
J’ai relu le journal que je tiens depuis des années et ressorti mes carnets de recherche…
Et revu la carte de l’Antarctique, sur laquelle j’ai tant posé les yeux et qui a presque la forme d’un hexagone…

Eureka !

Voilà ce que tu dois faire me dis-je (je me parle toute seule… Caractéristique des monomaniaques solitaires…) ! Monte une expédition, arme un bateau, part à l’aventure, explore les Archipels, donne toi un cap ! Cap-à-Doro… Place les Archipels sur la carte, vois le dessin qui se dessine…
Ne laisse aucune ancre te retenir… Le port sera toujours là…
Pars, vis et deviens…

Je remercie mes trois fées Émilie, Isabelle et Valérie, qui, en prononçant leurs formules magiques, m’ont aidé à poser les bases de ma nouvelle aventure.

Émilie m’a dit “Je te vois placer des choses sur une carte“, Isabelle m’a nommée “papierographe” et Valérie m’a aidé à trouver un nom d’exploratrice !

Paroles de fées…

Tout est en place pour une Odyssée artistique.
Elle naît de la respiration d’une baleine et c’est l’Expédition “Phalaina”.

phalaina : Destination Antarktika

Nom de l’expédition : Phalaina

Destination : Antarktika, continent de papier.

Chef d’expédition : Agnès Doro, papierographe – Artisane exploratrice du papier

Objectif : Faire le tour du continent, explorer sa matière. Suivre les X sur la carte et partir en quête du trésor, dont j’avais trouvé quelques pépites. Qui sait ce que nous trouverons d’autre sur notre chemin ? Il arrive tant de choses sur la mer, Il arrive tant de choses aux bateaux. C’est le lieu où jamais rien n’est immobile… Pour trouver l’immobile il faut plonger dans les profondeurs…

Mission de l’expédition : Cartographier les nouveaux Archipels / Réaliser les sculptures de papier / Rendre compte des précédentes découvertes (certains Archipels sont déjà cartographiés) / Relater les découvertes dans un journal de bord numérique / Garder contact avec l’extérieur et partager les découvertes.

Durée de l’expédition : des semaines, des mois… Il faudra traverser des rugissants, passer par les trois caps, se laisser prendre par les glaces, explorer le continent et trouver le chemin du retour.
Je reviendrai bientôt vous présenter le parcours plus en détail, mais je peux d’ores et déjà vous dire que notre carte de navigation pour tout le voyage est une sculpture évolutive.

Vaisseau : Navire-atelier

Port d’attache : La maison

Mission environnementale : Mon approche est avant tout esthétique et poétique, mais nous aurons probablement l’occasion, lors de ce voyage, de contribuer à soutenir les efforts contre le changement climatique. Je me ferai relais d’informations sur le sujet et vous invite à participer, mais je ne suis nullement une spécialiste. J’apprends au fur et à mesure. Je n’ai encore jamais navigué dans ces eaux. Aussi, je vous invite à toujours laisser des commentaires bienveillants.

C’est un projet total, complet et cohérent, qui me permet de tracer des lignes entre mes passions ; sculpter le papier, créer de l’imaginaire, écrire, partager… Bref, être papierographe ! Quelque chose à la croisée de la cartographie, du paper-art et de la navigation en eaux profondes…

Le vaisseau “l’Atelier” On met les voiles !

Soutenir l’expédition

Je m’adresse aux “fous de mer”, aux esthètes, aux géographes, aux cartographes, aux océanologues, aux marins, à toux ceux qui entretiennent avec la mer un rapport d’amour et de fascination et aussi aux “fous de mots, d’images, de poésie, de matière”, aux voyageurs mobiles ou immobiles faisant cap dans le sillage des pionniers.

Je monte cette expédition parce que j’en sens l’impérieuse nécessité. C’est une traversée en solitaire.
Mais l’océan, même s’il est de papier, c’est aussi le lieu du collectif, des équipages et de l’entraide. Et nous disposons d’outils modernes et de sérieux outils de communication.

Soutenez ce projet :

  • En achetant des œuvres,
  • vous abonnant au Journal de bord,
  • participant aux workshops qui seront bientôt mis en place,
  • parlant du projet autour de vous,
  • en laissant des commentaires,
  • en relayant sur les réseaux…

Tous les indices sont en place et les étoiles sont alignées. Le temps est au beau. Et nous sommes prêts à partir… J’ai armé le bateau. Et je suis sur le point d’embarquer.

La Nave va…

Il me reste quelques étapes de vérification du vaisseau, quelques provisions à faire rentrer. La traversée s’annonce longue et périlleuse. Je vais avoir besoin de vous et suis heureuse de vous savoir à mes cotés pour cette Odyssée en solitaire !

Quand on fait une expédition, on cherche des partenaires, des fans, des gens qui nous suivent et nous encouragent. Vous êtes invités à vous abonner à cette newsletter et à laisser des commentaires sous les articles.

Je suis enthousiaste à l’idée de partager cette aventure avec vous. N’hésitez pas à faire connaître le journal de bord de l’expédition Phalaina, mission Antarktika, continent de papier.

Suivez-moi sur les réseaux

Inscrivez-vous à la Lettre de l'atelier

un samedi par mois, à 12h00, Actualités, projets, Arts du papier, miscellanées...

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] C’est ce que je m’applique à faire… En gardant toujours à l’esprit que je veux d’abord proposer un voyage à travers lui ! C’est ce que je fais avec les Archipels, ce que j’aimerais faire avec l’expédition Phalaina. […]

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x